Me connaître

Je m’appelle Anne-Laure Zilliox, franco-suisse vivant au Luxembourg, j’ai 41 ans. Je suis ergothérapeute diplômée d’état en 2001 de l’école d’ergothérapie de Créteil Paris 12. J’ai obtenu mon autorisation d’exercer au Luxembourg en avril 2021 après reconnaissance de mon diplôme. J’aime le café, les voyages, lire, les échanges d’idées complexes et les choses techniquement simples.

Mon expérience professionnelle :

A la sortie de l’école d’ergothérapie j’étais bien décidée à travailler auprès d’enfants. Mon premier stage réalisé dans un institut médico-éducatif auprès d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes atteints de polyhandicap, de paralysies cérébrales (IMC, IMOC), de maladies génétiques rares avec ou sans troubles du spectre autistique et souvent atteints de déficiences associées (déficience visuelle, auditive, troubles orthopédiques, épilepsie…) m’avait ouvert la porte d’un nouveau monde. La plupart d’entre eux ne parlaient pas et certains ne pouvaient qu’à peine bouger. Cependant chez tous je sentais une grande humanité et un plaisir de la rencontre. En tout cas chez moi ce plaisir était fort.

J’ai eu la chance d’être recrutée dans cet établissement dès la sortie de l’école malgré mon inexpérience totale et j’y ai travaillé 15 ans : jusqu’à la naissance de mon troisième enfant et notre emménagement au Luxembourg.

Lors de cet emploi j’ai développé mes compétences de travail en équipe pluridisciplinaire, ma connaissance des spécificités de l’accompagnement des personnes atteintes de pathologies complexes, et mes capacités à déterminer les outils de compensation possibles et utiles ainsi que les moyens de les implémenter pour réduire les nombreuses situations de handicap. Je me suis particulièrement intéressée aux moyens de communication alternative et améliorée (CAA) et aux moyens de contrôle de l’environnement et d’apprentissage pour les personnes atteintes de déficiences motrices et/ou de déficiences intellectuelles. J’ai également accompagné des familles dans l’aménagement de leur domicile et participé à l’amélioration des espaces dans l’établissement où j’ai travaillé pour favoriser le confort, le plaisir relationnel, la qualité de vie et la participation sociale de tous. J’ai particulièrement aimé le travail pluridisciplinaire dans le respect des compétences de chacun.

Je suis formée à la méthode Makaton, à Minspeak, à l’utilisation des logiciels The Grid, Mind Express, Snap Core First. J’ai assisté à de nombreux colloques concernant le polyhandicap, le multi handicap, l’accès à l’informatique, la communication, les apprentissages. J’ai bénéficié de formations au sujet des troubles de la déglutition, des troubles neurovisuels, de la station assise de la personne avec polyhandicap, du choix de fauteuil roulant, de la préservation du dos dans les gestes de l’aidant etc…

Pour parfaire mon expérience professionnelle, j’ai travaillé 2 ans à temps partiel, dans un établissement accueillant également des enfants avec une déficience intellectuelle et souvent des troubles dys (-lexie/-phasie/-praxie) associés.

Plus récemment, à distance et à temps partiel j’ai pu encadrer la réalisation de mémoires de fin d’études pour l’école d’ergothérapie de Paris. J’ai également réalisé avec plaisir 2 petites vidéos « Live » pour promouvoir la pratique de l’ergothérapie et partager mon expérience, pour la chaîne Youtube « Un sourire comme eux, garde le smile ».

Les échanges sur le Groupe Facebook CAA francophone nourrissent ma réflexion et ma pratique. Je pratique continuellement une veille technique et de lecture scientifique dans les domaines qui me passionnent : les outils de compensation du handicap et leur implémentation. Je suis entrain de me former à l’utilisation des outils informatiques dans le cadre de la compensation des troubles neuro développementaux (et notamment dyslexie, dysorthographie, troubles de la coordination, problèmes d’écriture et de manipulation des outils scolaires).

Mon expérience personnelle :

Depuis 2010, je suis l’heureuse maman de 4 enfants, (ils sont arrivés les uns après les autres). Leur arrivée dans ma vie m’a permis de développer encore plus mon intérêt pour l’éducation bienveillante, l’accompagnement des émotions, et l’accompagnement de la scolarité.

Chacun d’entre eux a profité au moins d’une période d’enseignement à domicile selon la loi luxembourgeoise ou instruction en famille selon la loi française, qui m’a demandé d’approfondir mes connaissances pédagogiques : les pédagogies Montessori, Reggio, Charlotte Manson, Freinet ou encore école du troisième type (Bernard Collot) ou les recherches de Céline Alvarez, Stanislas Deshaesne…

Mes enfants m’aident toujours plus à affiner mon positionnement en tant qu’adulte accompagnateur de jeunes personnes. Dans ce domaine j’ai particulièrement profité des échanges avec mes « pairs parents », de mes nombreuses lectures et participé à des ateliers selon les principes de Faber et Mazlich par l’Ile au Parents à Goetzingen, Luxembourg.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ma manière de travailler, contactez-moi 🙂